Quel horizon pour les standards humanitaires en 2017 ?

23 December 2016 | Sphere Project

Photo: Nepal earthquake 2015 © Pierre Prakash/EU-ECHO

« Lorsqu'une crise survient, les personnes touchées ne pensent pas à leurs besoins en termes de différents secteurs ou services. Pour nous humanitaires, la question est de savoir comment travailler pour que les personnes obtiennent ce dont elles ont besoin, et pas ce que notre secteur a à offrir. » Photo: Séisme au Népal 2015 © Pierre Prakash/EU-ECHO

Par Christine Knudsen (*)

L'année à venir sera marquée par des changements considérables dans le paysage des standards humanitaires - et marquera le 20e anniversaire de Sphère !

Tandis que le nombre de personnes nécessitant une aide humanitaire de par le monde atteint de nouveaux maximums - presque 93 millions en 2017 selon les Nations Unies - les humanitaires continuent à chercher des manières d'améliorer la qualité de l'aide et notre redevabilité collective. Durant l'année à venir on va assister à de nombreux développements qui nous feront progresser considérablement dans cette direction commune.


Vers de nouveaux standards Sphère...

Lancé par des praticiens humanitaires en 1997, Sphère représentait une évolution fondamentale, d'une approche caritative vers une approche reconnaissant que chacun a le droit de vivre dans la dignité, même dans les contextes de crise les plus difficiles.

En 2017, Sphère marquera 20 ans de ce changement essentiel en faisant ce qu'il fait le mieux, à savoir soutenir les valeurs humanitaires et promouvoir la dignité humaine universelle en renforçant les standards qui orienteront les praticiens humanitaires durant les années à venir.

À partir de février, la révision de l'édition actuelle du manuel Sphère commencera pour de bon. Un atelier de lancement, le 31 janvier, rassemblera les auteurs et experts thématiques pour qu'ils définissent les paramètres du processus de révision et se mettent d'accord sur la meilleure manière de rassembler la communauté humanitaire mondiale pour réfléchir aux données factuelles, aux expériences, aux principes et aux pratiques.

Cette révision se penchera sur plusieurs moteurs de changement dans l'intervention humanitaire. Il s'agit entre autres de questions portant sur la manière dont l'aide est fournie (en espèces, en nature ou sous forme de prestation de services), de changements dans les contextes d'opération (la majorité de la population du monde vivant désormais dans les villes) et d'un secteur plus diversifié, tandis que de nouveaux acteurs entrent dans l'arène humanitaire, y compris les autorités nationales et municipales, la défense civile et l'armée, entre autres.

Cette révision tiendra également compte de la nécessité de rendre le manuel et les outils associés accessibles sur des plateformes multiples, y compris des applications et des plateformes en mode « cloud » pour les supports de référence, des lignes directrices à jour et des outils d'apprentissage.


... qui englobent la CHS

La révision du manuel Sphère sera aussi l'occasion de pleinement incorporer la Norme humanitaire fondamentale de qualité et de redevabilité (CHS) dans son architecture, au-delà des références et lignes directrices actuelles concernant son application.

La CHS harmonisée est l'occasion d'évoluer au-delà des standards essentiels Sphère, de modifier et d'améliorer les pratiques, entraînant une véritable évolution de la redevabilité -envers les personnes touchées, les membres du personnel, les bailleurs de fonds - et de la redevabilité mutuelle.

Mais nous savons que l'essentiel ne peut exister de manière autonome sans des standards de qualité et une profonde considération de la protection. Une approche intégrée est la seule véritable manière de faire une réalité de la vie dans la dignité et du respect plus complet des droits, même dans la pire des crises.

La révision du manuel qui aura lieu l'an prochain constitue une occasion passionnante de préciser les liens entre les standards essentiels et les standards sectoriels. En intégrant la CHS dans Sphère, nous rendrons les fondations plus apparentes dans tous les standards, renforcerons les lignes directrices pour appliquer la CHS dans la pratique, développerons les liens avec la protection et les principes humanitaires, et établirons des liens plus complets entre les chapitres sectoriels.

Comment renforcer les indicateurs et fournir des conseils plus clairs pour les contextualiser ? Quels sont les messages transmis par les principes de protection et la CHS aux ingénieurs de l'eau et quels sont les aspects desdits principes et de la CHS qu'ils doivent connaître dans le cadre de leur travail ? À quoi ressemble la redevabilité envers la communauté dans un hôpital de terrain ?

La CHS sera elle aussi renforcée dans le cadre de ce processus lors de la révision de ses indicateurs et lignes directrices sur la base des expériences collectives de leur utilisation accumulées au cours des deux dernières années.


Des standards cohérents et complets à portée de main

Aujourd'hui, la philosophie de Sphère est au cœur même d'une approche du développement des standards qui est celle d'un nombre croissant d'initiatives d'établissement de standards dans le secteur humanitaire.

Et soyons clairs : lorsqu'une crise survient, les personnes touchées ne pensent pas à leurs besoins en termes de différents secteurs ou services. Pour nous humanitaires, la question est de savoir comment travailler pour que les personnes obtiennent ce dont elles ont besoin, et pas ce que notre secteur a à offrir.

Comment relier l'eau et l'éducation, les moyens de subsistance et la santé, les abris et la protection, la logistique et l'argent, afin que les personnes puissent se procurer ce dont elles ont besoin, quand elles en ont besoin, et conformément aux meilleures pratiques ? C'est à ce niveau que le partenariat a un rôle à jouer.

Fondé sur un socle commun - la Charte humanitaire, les principes de protection et la Norme humanitaire fondamentale - le Partenariat pour les standards humanitaires bâtit un cadre cohérent commun qui englobe neuf domaines d'intervention humanitaire : eau et assainissement, abris, sécurité alimentaire et nutrition, santé (Sphère), éducation (INEE), protection de l'enfance (CPMS), relèvement économique (MERS), élevage (LEGS) et analyse des marchés (CaLP).

L'objectif de ce partenariat est de faire en sorte qu'il nous soit plus facile à tous d'utiliser les bons standards au bon moment. À partir de l'an prochain, des activités conjointes de proximité permettront de promouvoir les standards et d'aider les utilisateurs à voir les liens entre différents domaines de travail.

Une application pour smartphones mise au point conjointement permettra d'accéder à l'ensemble complet de standards sur les téléphones portables et les tablettes. Cette « appli » fournira aux praticiens un accès en ligne et hors ligne à des standards et outils interactifs faciles à utiliser, étroitement liés et consultables, avec l'option de recevoir des nouvelles et des alertes relatives aux cours de formation.

Les praticiens auront les outils dont ils ont besoin à portée de main et en un seul endroit. Ce n'est là qu'une mesure, mais elle est considérable, car elle prouve que lorsque plusieurs initiatives travaillent en collaboration elles peuvent donner lieu à des changements et contribuer à améliorer encore des activités déjà bonnes.


Travailler ensemble en 2017 et au-delà

La révision du manuel Sphère est l'occasion pour la communauté humanitaire de réfléchir à la manière dont nous affrontons les nouveaux défis de manières innovantes, en nous basant sur ce qui nous unit. Et comme Sphère a ses origines dans un processus large, fondé sur le consensus, ouvert et inclusif, nous vous invitons à rester à l'écoute pour profiter des occasions d'y contribuer !

Quelle année passionnante nous attend ! Continuons à travailler ensemble pour améliorer encore l'aide humanitaire.

(*) Directrice exécutive

Print this page
RSS A A A

Souscrivez au bulletin d’information Sphère