Des projets plus participatifs et durables dans la Corne de l'Afrique

23 December 2011 | Sphere Project

Horn of Africa humanitarian situation snapshot 16 December 2011. OCHA

Encore 13,3 millions de personnes touchées par la crise dans la Corne de l'Afrique. © BCAH

Un équipe chargée des questions de qualité et de redevabilité a déclaré que la conception et la mise en place de programmes d'assistance dans la Corne de l'Afrique devrait permettre une plus grande participation des communautés touchées par la crise. Ils ont également constaté une demande importante de projets durables et à long terme favorisant le pouvoir décisionnel de la communauté et son appropriation des programmes.

Telles sont les conclusions rapportées par une équipe déployée à Nairobi, au Kenya, par l'Initiative sur les standards conjoints. Cette initiative est un effort conjoint du Projet Sphère, de People in Aid et du Partenariat International pour la Redevabilité Humanitaire - HAP International.

Le but du déploiement commun dans la Corne de l'Afrique, qui a débuté le 27 octobre 2011, est de soutenir les agences humanitaires afin qu'elles puissent mettre en place des programmes responsables et adaptés qui satisfassent les standards de qualité et de redevabilité reconnus. Au cours des neuf premières semaines de déploiement, l'équipe composée de trois personnes a consulté et impliqué plus de 25 agences pour identifier les lacunes au niveau de la qualité et de la redevabilité, et les problèmes naissants.

Dans un rapport daté du 22 décembre, l'équipe a présenté les principales conclusions d'un exercice de cartographie interagence sur la qualité et la redevabilité qu'elle avait réalisé en partenariat avec le réseau national sur l'exploitation sexuelle et les maltraitances dans la zone nord-ouest du Kenya, dans le district de Turkana. La cartographie a nécessité une enquête auprès de 109 membres de communautés hôtes.

Le rapport indique que « l'une des tendances communes (parmi les groupe consultés) est le manque de participation des communautés affectées par les crises. Cela est perçu comme ayant eu pour résultat des projets non durables, inadaptés et sans impact réel ».

Concernant la nature des projets mis en place, le rapport indique que « chaque groupe de partenaires consulté » lors de l'exercice de cartographie « a fortement souligné le besoin de programmes durables, autosuffisants et à long terme et ayant pour but de favoriser le pouvoir décisionnel de la population affectée et son appropriation des programmes.

Le rapport du groupe en charge des questions de qualité et de redevabilité aborde également les thèmes du partage de l'information, l'accès des groupes vulnérables à l'assistance humanitaire, le rôle des chefs de comités et de communautés mais également la gestion des plaintes et la prévention de l'exploitation sexuelle et de la maltraitance. Le rapport intègre une série de recommandations des communautés concernées.

13,3 millions de personnes sont actuellement touchées par la crise humanitaire dans la Corne de l'Afrique. Cette crise est le résultat de nombreux facteurs : sécheresse, prix de la nourriture en hausse, conflit, inondations saisonnières et conflits portant sur les ressources dans certaines régions.


  • Lire l'intégralité du rapport du déploiement de l'Initiative sur les standards conjoints dans la Corne de l'Afrique, daté du 22 décembre.

Informations complémentaires et ressources


Print this page
RSS A A A

Souscrivez au bulletin d’information Sphère